Edmond Bordes,  gardien de mémoire

  Mercredi 9 et jeudi 10 août, Edmond Bordes et son épouse étaient présents à Ste Enimie installés face au commerce de Jean-Noël Malaval afin de faire connaître les  œuvres  de cet écrivain auvergnat : 7 livres depuis 2006 publiés aux éditions des monts d’Auvergne et disponibles dans toutes les bonnes librairies.(Certains en rupture de stock vont être réédités)

    Venus il y a quelques années en vacances à La Malène au centre PTT, ils avaient fait la connaissance du directeur qui n’était autre que Jean-Noël ; ayant sympathisé avec lui et trouvant notre région très attachante et belle,  ils sont revenus plusieurs fois et ont même rencontré en 2014 notre ami Emile Malaval en promenant au bord du Tarn… C’est  la même année que l’auteur  a écrit « Le berger de Montcelet » qui met en valeur Causses et Gorges du Tarn.

   Clermontois, né en 1941 à Madriat dans le Puy de Dôme, Autodidacte, poète à ses heures: simple facteur devenu cadre financier et  écrivain depuis 2006, très sensible, attaché à l’histoire locale, à son enfance, aux lieux, aux paysages, aux saisons, à la vie simple des femmes et des hommes…  Edmond Bordes  consacre sa retraite à l’écriture et à la découverte de nos belles régions.  Issu d’une famille modeste le jeune Edmond venait en classe en sabots et vouait une grande admiration à ses maîtresses d’école dont il évoque le souvenir avec beaucoup de respect et d’affection : Les enseignants trouvent  toujours  une place dans ses romans. « Cet ancien postier sait ce qu’il raconte, de quoi il parle… »

   Edmond BORDES poursuit paisiblement son chemin  et apprécie paysages et rencontres en compagnie de son épouse. ..Bonne route à tous les deux et au plaisir de les revoir à Ste Enimie lors de la publication d’un nouveau roman.

 

Publicités