Le collège UPP Pierre Delmas vit au rythme de la musique le mardi après-midi depuis le mois de septembre.

PIC_0476 PIC_0458            

 Le collège UPP Pierre Delmas vit au rythme de la musique le mardi après-midi depuis le mois de septembre.

En effet, depuis le début de l’année, dans le cadre du projet « orchestre à l’école » en partenariat avec l’école départementale de musique, quatre professeurs de musique s’installent au collège avec guitare, clavier, batterie et guitare basse.

Un premier groupe d’environ 24 élèves travaille pendant une heure et demi à la pratique d’un instrument qu’il a choisi en début d’année. Dans un premier temps, les élèves sont réunis par groupe d’instruments pendant une heure ; ils se retrouvent ensuite pour jouer ensemble en orchestre.

Les élèves travaillent par groupes de deux classes (6ème et 5ème, puis 4ème et 3ème). Ceux qui ne sont pas concernés par la musique sont répartis en ateliers pris en charge par l’équipe de vie scolaire et AVS, pour être aidés dans leurs devoirs, participer à des jeux de société, ou améliorer leur pratique de la lecture.

Au bout d’une heure et demi, les groupes permutent. Ce projet pris en charge financièrement par le Conseil départemental, l’école de musique et le collège bi-site des Trois Vallées permet à chaque élève de pratiquer un instrument sur du long terme et de rapprocher ainsi la culture de nos villages ruraux. En effet, participer à des activités culturelles dans la ruralité est souvent plus difficile dans nos villages qu’en ville, du fait de l’éloignement des centres culturels de nos lieux de vie.

Par ailleurs, ce projet ambitieux et innovant est soutenue par la CARDIE (Cellule Académique de Recherche et de Développement de l’Innovation et de l’Expérimentation). Le rectorat a ainsi octroyé des moyens supplémentaires pour le déroulement de cette action et pour sa valorisation au niveau départemental et académique.

Gageons que cette initiative permettra de pérenniser les effectifs de l’UPP Pierre Delmas, et donnera envie à de nombreux collégiens de réaliser leur scolarité dans cet établissement. 

Merci à Agnès Badaroux

 

Publicités