NOËL à l’EGLISE DE STE ENIMIE -24/12/2017-21 HEURES

20171210_092414 (2) - Copie              20171209_090503 (3) - Copie

NOËL à l’EGLISE DE STE ENIMIE -24/12/2017-21 HEURES

   Notre église paroissiale se nomme Notre Dame du Gourg. Elle a été construite au XIIe siècle en dehors de l’enceinte du monastère car elle était destinée aux paroissiens. Elle sera remaniée au XIVe. On y pénètre par un portail roman à deux voussures…Quelle splendeur cette nef… ce chœur, voûtés en plein-cintre, ces 5 chapelles (Dans l’une d’elles on peut admirer une représentation en céramique de la vie de notre sainte patronne Eremio) , cette abside à 7 pans ornée d’arcades, éclairée d’une fenêtre en plein-cintre…Tout cela frappe et enchante le visiteur, non moins que les belles statues harmonieusement disposées dans l’édifice dont trois sculptures majeures : une Vierge en bois doré du XIVe siècle, une sainte Anne et une Pietà, toutes deux du XVe siècle.

   Enfant, cette église a fait partie de ma vie et si j’ai oublié mon baptême, je me souviens très bien des nombreuses années de catéchisme avec le père Nogaret, du temps des fêtes de communions, Les messes où mon père nous emmenait chaque dimanche et surtout…

…la messe de minuit à Noël : L’église alors prenait un air magique, avec ses vitraux éclairant à peine l’obscurité de la nef, l’ambiance un peu particulière que faisait naître la fatigue mêlée à l’attente impatiente. Les « minuits chrétiens » chantés par les voix de ténor de Léon Paradan ou d’Emile Durand, sont toujours gravés en ma mémoire comme des moments inoubliables. Après « il est né le divin enfant » et le chant final : « Les anges dans nos campagnes » c’était la course folle avec ma sœur Maryse que je tenais par la main à travers le Serre, vers la maison éclairée pour découvrir ce que le père Noël avait mis dans le recoin de la cheminée

   Cette église,  c’est aussi l’émotion que j’ai ressentie à mon mariage et plus tard à celui de ma fille. Cette église, c’est enfin ces moments douloureux où j’ai accompagné ma Muriel, ma sœur Maryse, mon frère Jacquy, ma grand-mère, mes parents, beaux-parents et de nombreux Santrimiols qui avaient bercé mon enfance et que j’aimais…

   Ce n’est qu’ aujourd’hui à l’heure où je vois se dessiner « le poteau d’arrivée » que je prends conscience qu’elle n’est pas seulement une partie du décor, mais bien un élément vivant de ma propre histoire et de celle de nombreux Santrimiols…

   Dimanche soir 24 décembre de cette année 2017, à 21 h, dans la lumière du sapin et de la crèche, l’église va résonner des chants de Noël et de la voix de notre père Nurit qui encore une fois animera cette veillée de Noël

qui sera, n’en doutons pas, lumineuse !…eglise-de-sainte-enimie

Venez nombreux …

Publicités