Ste Enimie a reçu la commission «Qualité Label des Plus Beaux Villages de France»

alain et françois 001 (2)

Ste Enimie a reçu la commission

«Qualité Label des Plus Beaux Villages de France»

Après «Olargues» dans l’ Héraulen 2017, c’est Alain CHMIELMaire de la commune Gorges du Tarn- Causses et François GAUDRYdélégué aux « plus beaux villages de France»,ancien maire du village qui ont accueilli à Ste ENIMIE en ces vendredi et samedi de fin septembre, les membres de cette commission à la fois studieuse et conviviale: «Qualité Label des Plus Beaux Villages de France»

Au Programme:

Vendredi Déjeuner à l’Auberge de la Cascade à Saint-Chély-du-Tarn; – Réunion de la Commission à la Salle des Fêtes de Sainte-Enimie – Visite du village– à 18 h Rencontre avec les personnalités: maires délégués Jean-Claude Puech, Ste Enimie ; Jean-Luc Michel, Montbrun ; Flore ThéronQuézac ; conseillers départementaux et municipaux, représentants de l’office du tourisme, médias Dîner à l’ Auberge du moulin à Sainte-Enimie avec Jacques Blanc, président de l’association des maires de Lozère.Samedi: Réunion de la Commission – Déjeuner à l’Auberge du moulin – Nouvelle réunion de la Commission à la Salle des Fêtes de Sainte-Enimie avant le verdict puis le départ des membres et de leurs familles, –soit environ cinquante personnes -.

« C’est une commission très importante, explique François Gaudry, Ils sont là pour se prononcer sur les candidatures de trois communes et vont réexaminer celles de neuf villages classés. ».Constituée d’une vingtaine de membres (représentants élus des villages et experts), la commission « Qualité » s’est réunie sous l’égide de son président, Alain Di STEFANO, maire de Yèvre-le Châtel (Loiret) et du président de l’association nationale, Maurice CHABERT délégué de Gordes et président du Vaucluse.

Ce n’est pas parce que Sainte-Enimie a obtenu ce label que les élus se croisent les bras… « Ce label, il n’est pas toujours confortable pour un maire… », confie François GAUDRY « C’est un travail au quotidien comme la gestion du stationnement, la propreté des rues, l’enfouissement des réseaux, l’éclairage public, l’exigence en terme d’urbanisme» nous explique Alain CHMIEL. «…On étudie la scénographie sur le long de la Burle, les travaux à venir dans la salle capitulaire. On veut refaire une signalétique jolie et créer une visite guidée moderne… Pour rester Plus beau village de France, il faut maintenir de l’activité: pas seulement touristique mais surtout une vie à l’année. »

Un comité de défense, de protection et de rénovation du «Vieux Ste Enimie» a été créé dans les années soixante cinq par Pierre DELMAS maire de l’époque , amoureux de son village. C’est donc évident que Sainte-Enimie soit devenu membre fondateur des Plus Beaux Villages de France et Membre de l’association depuis sa création, faisant partie de la centaine de villages découverts en 1981 par Charles CEYRAC, ancien maire de Collonges-la-Rouge (Corrèze), auteur du livre «les plus beaux villages de France». L’aventure se concrétise officiellement le 6 mars 1982 à Salers (Cantal) et SAINTE-ENIMIE en est!…avec Jean MARTIN Maire,Gilbert BOUTY  Adjoint et Jean-jacques DELMAS conseiller Général !

Depuis, l’association les Plus beaux villages de France a pour but de préserver et valoriser le patrimoine de lieux d’exception pour accroître leur notoriété et susciter ainsi leur développement économique. Une ambition partagée aujourd’hui par 158 villages.

« Lorsqu’un village obtient le label, il voit sa fréquentation augmenter de 20% », La Garde-Guérin est le second site le plus visité en Lozère, le premier étant Sainte-Enimie : plus de 800 000 visiteurs, en effet, viennent chaque année découvrir ou redécouvrir notre beau village ».

Aujourd’hui, à peine 20% des communes candidates (1 sur 5) à ce label, voient leur demande aboutir favorablement. La procédure comporte plusieurs étapes dont trois critères éliminatoires :

-Avoir une population agglomérée inférieure ou égale à 2 000 habitants

– Deux sites ou monuments protégés ( à Ste Enimie, L’église, le monastère, les remparts, le village même avec ses ruelles étroites……)

– Attester de sa volonté d’adhésion par délibération municipale.

Si ces trois conditions sont remplies, la candidature est jugée recevable et le village fait alors l’objet d’une expertise permettant, à l’aide d’une grille de vingt-sept critères, d’évaluer sa qualité patrimoniale (architecturale, urbanistique et environnementale) ainsi que ses efforts de mise en valeur. le compte-rendu d’expertise est présenté devant la commission «Qualité» de l’association qui a seule pouvoir de prononcer les décisions de classement.

Cette année 2018 la commission a examiné les candidatures de trois communes et réexaminé celles de neuf villages classés..

Aucun des villages candidat cette année ne semble avoir été promu…

Le dossier de Sainte-Enimie ne sera réexaminé par la commission «Qualité du label Plus beau village de France» que d’ici un à deux ans, le temps d’améliorer encore, si besoin est, la beauté de notre cité médiévale.

Publicités