«L’Aiga es montada»

«L’Aiga es montada»

Ces derniers jours, sans sortir de son lit, Le Tarn roulait des eaux troubles puis très vite reprenait sa couleur claire…

Dans la journée de vendredi 9 novembre, il est monté pour de bon !…Il a atteint la côte de 4m 27 à Montbrun soit à Ste Enimie, il arrivait «à l‘emplacement des poubelles », à environ 70 cm de la route : aucun changement de données malgré les travaux en amont.

Jusqu’au soir il a « charrié » du bois, des détritus Les riverains, surtout les commerçants de l’avenue, étaient prévenus de prendre leurs précautions, tandis que la circulation et le stationnement étaient interdits sur la gravière .

Plus de peur que de mal ! …Un spectacle toujours aussi inquiétant qu’étonnant !…«Ce qui est impressionnant c’est de comparer avec le niveau normal de la rivière» La Burle, arrêtée par le flot boueux a grossi elle aussi tout en gardant sa couleur émeraude.
Le débordement de notre rivière lui a permis de nettoyer son lit, espérons qu’elle n’aura pas laissé trop de sacs plastiques accrochés aux arbres de ses rives !Les crues sont sa respiration : Nous sommes bien sûr exposés à leurs inconvénients et les préjudices sociaux et économiques peuvent être graves : victimes traumatisées,commerces, habitations, bâtiments inondés, routes coupées, … mais aussi à leurs bienfaits: nettoyage du lit,dépôt de limons, recharge des nappes phréatiques….

Le Tarn ne nous avait pas fait de frayeur depuis la nuit du 3 au 4 novembre 2011 où il avait envahi les commerces de l’avenue et le 28 novembre  2014 où il avait atteint le même niveau qu’ aujourd’hui.!

les crues font partie du fonctionnement de notre rivière, savoir vivre avec le risque reste possible ! Adoptons les bons comportements ! …La main de l’homme aggrave trop souvent ces phénomènes …

 

Publicités