« Réserve internationale de ciel étoilé »

le Parc national des Cévennes a obtenu en août 2018 le prestigieux label « Réserve internationale de ciel étoilé » (attribué par «l’International Darksky Association » ou IDA). ). Il est aujourd’hui le plus grande RICE d’Europe.

«Ce label d’exception lui confère la reconnaissance au niveau international pour la qualité de son patrimoine naturel et pour l’ambition et l’action des acteurs du territoire en faveur d’un ciel nocturne de qualité… le ciel étoilé, la beauté des paysages et la richesse de la faune nocturne y sont exceptionnelles. Étoiles, constellations et Voie lactée peuvent être admirées à l’œil nu..»

Dans le cadre du RICE ainsi que dans le but d’économies d’énergie, la commune Gorges du Tarn Causses a finalisé son projet d’ éclairage public

-subventionné dans le cadre d’un programme européen et déjà réalisé sur Quézac et Montbrun -: changer les lampadaires les plus obsolètes et les ampoules des plus récents.

La pollution lumineuse est à la fois la présence nocturne anormale ou gênante de lumière et les conséquences de l’éclairage artificiel sur la faune, la flore, la fonge,les écosystèmes ainsi que les effets sur la santé humaine. Cet excès de lumière peut constituer une gêne pour les organismes vivants la nuit. D’autre part, l’illumination du ciel nocturne, provoque une diminution importante du nombre d’étoiles observables.

Notre territoire possède une grande biodiversité nocturne La lumière artificielle a un impact négatif sur la vie de ces espèces et sur leur milieu. On peut citer la désorientation, les perturbations des migrations, de la reproduction, de la pollinisation, ou tout simplement la modification de l’alternance jour/nuit.

Chez l’homme, la pollution lumineuse altère le système hormonal et la sécrétion de mélatonine, qui affecte le sommeil, la libido, le vieillissement et le développement de tumeurs.

Une fois les travaux du SDE terminés, la coupure de l’éclairage public aura lieu en fin de soirée sur toute la commune. En saison estivale,les villages touristiques subiront seulement une baisse d’intensité lumineuse.