Inexactitudes sur Midi Libre dans l’article de Jean-Marie Gazagne

Envoyé par mes soins à DROIT DE Réponse Midi Libre suite à l’article de m.Gazagne(photocopié en bas de cette page)

« Bonjour,

Nous sommes certains dans la Cité Médiévale de Ste Enimie à nous offusquer de l’article de M. GAZAGNE Jean-Marie, ex-habitant de Prades, paru dans votre journal Midi Libre page 4, ce samedi 5 juin 2021. Nous souhaitons pointer certaines inexactitudes:

– Il n’a jamais été indiqué dans la légende de la sainte, telle que racontée par Bertran de Marseille (Massilia), troubadour du XIIIè siècle, qu’ Enimie serait la fille de Clovis, au contraire, elle est bien décrite comme la descendante de Clotaire II.

– M. Gazagne ne précise pas à quel Clovis il fait référence, nous pouvons imaginer qu’il s’agit de Clovis II, qui serait mort en 657 (et non 656). Ce dernier n’est absolument pas le fils de Clotaire II, mais celui de Dagobert Ier, le frère d’Enimie. Il serait donc son neveu et non son père.

– Le dernier argument concernant le « pseudo-reliquaire » est quelque peu tendancieux, pour ne pas dire mesquin. Le gisant en question a été réalisé au siècle dernier, avant le vol des prétendues « reliques » de la sainte. Bien entendu, les artistes de l’époque n’ont pas cherché à se préoccuper de l’historicité du costume de la religieuse, c’est un fait bien connu dans le village.

Nous savons tous que l’histoire d’Enimie est une légende, donc par définition, tout n’est pas vérité, nous en sommes bien conscients.

Merci de rectifier au plus vite et de laisser Santrimiols et Estivants rêver de leur princesse mérovingienne et de sa légende qui agrémentent nos Gorges du Tarn déjà en tout point magnifiques…

A Ste Enimie, le 6 juin 2021

Christiane ROUVIERE

Lien vers la généalogie des mérovingiens :

http://www.histoire-france.net/genealogie/merovingiens