Rencontre amicale des pompiers anciens et nouveaux..

De 18 à 83 ans, les sapeurs pompiers du centre de secours de Ste Enimie dirigé par Claude BARBUT, se sont retrouvés samedi 18 septembre près de la source de Burle à Ste Enimie.
Un moment de convivialité dans la bonne humeur autour de nombreux apéritifs, grillades, fromages et fruits de saison. Les jeunes servant les anciens avec sourire et respect. Une joyeuse journée ensoleillée mêlée de rires et de souvenirs.
Merci aux jeunes de l’amicale qui ont choisi ainsi de témoigner leur reconnaissance envers les anciens et de démontrer que l’histoire du centre, dont ils font partie, s’écrit toujours au présent.

NOUS SOMMES LES DERNIERS  DINOSAURES

 Nés entre 1934 et 1960 Nous sommes les derniers dinosaures.! Allez, on fait un petit tour dans le passé avec ces expressions que plus personne (ou presque) n’utilise. Et vous …?
> > > > > >
>  Ma grand mère disait: (vla-ti-pas) 1. T’es fagoté comme une as de pique. 2. Tu risques de te casser la margoulette ! 3. Ne te monte pas le bourrichon ! 4. T’es pas en sucre ! 5. On va pas attendre jusqu’à la Saint-glinglin quand même ? 6. Il n’y a pas le feu au lac ! 7. C’est kif-kif bourricot ! 8. Je vais aller faire les commissions. 9. Ça ne tombera pas plus bas ! (quand c’est à terre) 10. Il n’y a pas de petites économies. 11. On n’est pas sortis de l’auberge. 12. N’en fais pas tout un fromage ! 13. Regarder une page de réclame. 14. Ne mets pas la charrue devant les bœufs. 15. Il a pris la poudre d’escampette. 16. Il est beurré comme un Petit Lu ! 17. Elle a vu le loup ! 18. Faire une tête de six pieds de long. 19. On n’est pas aux pièces. 20. Ça ne fait pas un pli. 21. Tu files un mauvais coton. 22. Brûler la chandelle par les deux bouts. 23. Je t’ai payé rubis sur l’ongle. 24. À la bonne franquette. 25. Parlons peu mais parlons bien. 26. Faut pas pousser Mémé dans les orties. 27. Ca ne fait ni une ni deux. 28. Péter plus haut que son cul. 29. Pas la peine de chercher midi à 14h. 30. Il a une descente que j’aimerais pas remonter à vélo. Grand-père, comment viviez-vous avant avec aucune technologie ??? Pas d’avions
> Pas d’Internet
> Pas d’ordinateurs
> Pas de téléviseurs
> Pas de téléphone portable ?
>
>  Grand-père a répondu:
> différemment de votre génération qui vit aujourd’hui : Pas de compassion Pas d’honneur Pas de respect Pas de honte Pas de modestie    Nous, les gens nés entre 1935-1960 sommes les bienheureux Notre vie en est une preuve vivante. En jouant et en faisant du vélo, nous n’avons jamais porté de casque. Après l’école, nous avons joué jusqu’au crépuscule, nous n’avons jamais regardé la télé. (y en avait pas pardi) Nous avons joué avec de vrais amis, pas des amis sur internet ou facebook Nous ne sommes jamais tombés malades en buvant dans le même verre avec nos amis. Nous n’avons jamais utilisé de compléments alimentaires pour rester en bonne santé Nous n’avons jamais pris de poids en mangeant des assiettes de pâte tous les jours avec ou sans gluten, qu’on savait même pas ce que c’était  d’abord. Rien n’est arrivé à nos pieds malgré l’errance aux pieds nus. Nous avions l’habitude de créer nos propres jouets et de jouer avec ceux-ci. Nos parents n’étaient pas riches. Ils nous ont donné l’amour…  pas le matériel. Nous n’avons jamais eu de téléphone portable, de DVD, de console de  jeux, de X box, de jeux vidéo, d’ordinateurs personnels, d’Internet,  de tchat,mais nous avions de vrais amis. Nous rendions visite à nos amis sans y être invités et avons partagé et apprécié la soupe avec eux. Nos parents vivaient à proximité pour profiter du temps passé en famille. Nous avons pu avoir des photos en noir et blanc, mais vous pouvez trouver des souvenirs colorés par nous dans ces photos Nous sommes une génération unique et la plus compréhensive, car nous sommes la dernière génération à écouter ses parents !!! Et nous sommes aussi les premiers qui avons dû écouter leurs enfants. Nous sommes une édition limitée ! Profitez vite de nous. Apprenez de nous, profitez de notre mémoire. Nous sommes des Trésors de l’humanité appelés à disparaître.