Jeanne de La Périgouse nous a quittés..

Jeanne Pourquier avait soufflé ses cent bougies le 4 avril 2020, en plein confinement, à la Périgouse avec une partie de sa famille. Depuis, la fatigue aidant, elle avait quitté la maison familiale pour vivre chez sa fille Josiane à Meyrueis. C’est là, à 101 ans passés, bien entourée par les siens , que la vie l’a quittée dans la nuit du 26 au 27 décembre.

Jeanne-Marie, née Martin, a publié en 2013, un récit autobiographique écrit par Cathou Quivy  dans lequel elle raconte sa vie d’institutrice, ce métier qu’elle adorait et qu’elle a exercé dès 19 ans, ainsi que son vécu personnel; « elle y témoigne aussi des formidables changements qui sont survenus dans les campagnes françaises. »

Jeanne présentant son livre à la population lors des vœux de la municipalité en 2014

Jeanne est maintenant partie vers d’autres cieux après une vie parfois difficile mais toujours très riche, bien remplie…« C’était une merveilleuse institutrice » Elle a gardé sa conscience presque jusqu’à la fin: Lundi dernier encore , elle a profité d’un bon moment avec ses petits-enfants… 

Ses obsèques auront lieu à Champerboux ce jeudi 30 décembre à 14 h 30

Elles seront suivies de son inhumation dans le joli cimetière près de l’église.

Nos plus sincères condoléances à toute sa famille et ses ami(e)s dans la peine.

«On croit que la mort est une absence, quand elle est une présence secrète » Père Antonin Sertillanges

Jeanne avait cent ans

.
Il restera de toi
ce que tu as donné.

Au lieu de le garder dans des coffres rouillés:
Il restera de toi, de ton jardin secret,

Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.
Ce que tu as donné
En d’autres fleurira.

Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera.

Il restera de toi ce que tu as offert
Entre les bras ouverts un matin au soleil.
Il restera de toi ce que tu as perdu,
Que tu as attendu plus loin que les réveils.

Ce que tu as souffert
En d’autres revivra.

Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera.

Il restera de toi une larme tombée,
Un sourire germé sur les yeux de ton cœur.

Il restera de toi ce que tu as semé
Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

Ce que tu as semé
En d’autres germera.
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera.


Simone Veil-.